Origines du projet

À mi-chemin entre le documentaire et l’expérimental, à la fois art et essai, ce projet me permet de me questionner sur mon rapport au son en tant que médium, outil, source de création et motif de recherche.

Mon désir profond est d’exprimer l’importance égale des recherches pures, tant en sciences qu’en arts, qui font avancer l’humanité à un niveau philosophique et non pas seulement utilitaire (en tant que divertissement ou comme réponse aux besoins de l’industrie). De plus, au niveau écologique, le Saint-Laurent est une ressource précieuse, à mettre en valeur et à protéger. Faire connaître les écosystèmes qu’il abrite, partager la poésie et les merveilles qu’il recèle, c’est aussi inciter à sa protection.

Approche

L’utilisation des ondes sonores en sciences est très différente de l’utilisation qu’on en fait en arts : en sciences maritimes, les ondes permettent de localiser, d’identifier, d’interpréter le monde sous-marin. En cinéma, le son est un moyen d’expression. La trame sonore a un impact direct sur la narration d’une histoire et sur les émotions du spectateur. Elle permet de créer des ambiances qui contribuent à l’expérience sensorielle du visionnement.

La rencontre entre ces deux approches du son permet d’explorer de manière inédite la composition sonore et l’utilisation des outils scientifiques d’imagerie dans un but artistique. Cet échange a permis de part et d’autre un dépassement professionnel. D’une part, Coralie Montpert, la scientifique associée au projet, adapte ses outils afin de les détourner de leur fonction première. Aussi, dans le but de rejoindre un public plus large, elle a été chargée de vulgariser les éléments de recherche avec lesquels elle travaille, afin de rendre l’expérience accessible.

Pour ma part, ce projet me permet de pousser plus loin ma démarche expérimentale. Ma démarche de création ressemble fortement à une démarche scientifique. Je procède d’abord à une collecte de données, une cueillette de matériaux : images et sons, que j’interprète puis que j’assemble afin de révéler la manière dont l’humain se raconte, se comprend et se construit. Je me sers de tout ce qui est disponible pour réaliser mes projets et explorer à travers les arts médiatiques le temps, l’espace, le son, la couleur et la lumière, tout en me questionnant sur la manière dont ces phénomènes influencent notre identité et notre rapport au monde.

echos.annemariebouchard@gmail.com